Le RP, oui, mais pas que… ?

Nous savons tous que de nos jours, la pratique du RP est largement minoritaire. Si certains s’en soucient, cela n’empêche pas d’autres de continuer à se définir comme « rôlistes » et de répandre leur passion aux quatre coins du Monde des Douze. Mais là n’est pas l’objet de cet article. Au sein même des adeptes du RP, de nombreuses divergences existent. Nous nous efforcerons aujourd’hui de les étudier et de les comprendre, afin que chacun puisse déterminer avec justesse le type de RP qui lui sied le plus.

RP total

 

Lire la suite

Limites du RP – Introduction

En parcourant ce blog, vous avez pu apprendre de façon assez subjective ce qu’était le RP et ce qu’il n’était pas. Certains articles assumaient dès l’introduction leur part de subjectivité, d’autres la rendaient plus subtile, mais dans tous les cas celle-ci était appuyée, ne serait-ce que par le bandeau que l’on trouve en en-tête de chacune de ces analyses et où figurait clairement le nom de l’auteur.

Est-ce cependant suffisant ? Chanceux sont les rôlistes débutants en ces temps où les tutoriels fleurissants leur apportent toutes sortes d’idées plus ou moins concordantes afin qu’ils n’aient plus qu’à appliquer la « recette ». Vraiment ?

Après tout, est-ce vraiment ça le sacro-saint RP ? Une suite de règles à appliquer ne laissant aucune part à la discussion ? Ça sonne de suite moins bien dit comme ça mais, rassurez-vous, ce n’est pas le cas. Preuve en est, les articles qui feront suite à cette introduction me permettront d’ouvrir la question. Du haut de mon expérience de rôliste de longue date, que je vous encourage à ne pas croire sur parole et qui ne me servira de toute façon à rien ici, je vais m’appliquer à soigneusement démonter les préjugés qui planent autour du RP pour n’en garder qu’une définition fondamentale qui, à elle seule, ne pourrait être remise en question. Alors nous pourrons vraiment réfléchir à ce qui définit une bonne pratique du roleplay.

Ces articles se voudront volontairement un petit peu satiriques, ne serait-ce que de par leur forme, et je tiens à préciser, puisque ça m’a été de nombreuses fois préjudiciable par le passé, qu’ils ne sont le foyer d’aucune attaque personnelle ou impersonnelle envers qui que ce soit. Ce ton et ces propos me paraissaient cependant nécessaires pour réussir à amener une analyse réellement constructive autour du roleplay et je n’aurai de satisfaction que lorsque ces questions auront été posées de façon sérieuse et rigoureuse au sein de la communauté rôliste. Je ne saurais donc me contenter d’aucune hostilité de la part de ses figures représentatives – qui, je le sais, seront amenées à lire cet article – puisque celles-ci ont également contribué à leur manière à la grandeur que représente cette communauté aujourd’hui et que, rien que pour cela, je leur en suis reconnaissant.

La vocation de ces articles sera ainsi d’initier des réflexions qui nous sont trop peu permises sur les forums. Discutez-les et malmenez-les aussi longtemps que vous le souhaiterez, j’ai la conviction qu ce n’est qu’ainsi qu’elles jouiront d’un réel impact.

Vous l’aurez donc compris, pas de jolis screens ni d’aventures exaltantes dans cette chronique. Nous allons nous attarder sur le RP en lui-même, en tant que concept général.

À très bientôt pour le premier épisode, consacré à la définition du RP.