Background et personnage

L’aventure rôliste commence souvent par la création de son propre personnage, et déjà, les choix à faire se bousculent. Dans un ordre qui diffère selon vos priorités, si vous êtes davantage joueur que rôliste, ou inversement, on pourrait penser à la classe du personnage, à ses couleurs, à son futur équipement de combat ou de tous les jours, ou encore à son histoire. Et là, c’est le drame. Que va-t-on bien pouvoir faire de lui ? Les débutants se retrouvent souvent confrontés à ce problème d’un personnage qu’ils jugent vides et sans saveur, au point de s’en décourager. Et pourtant, il n’est pas si difficile de créer un personnage à partir de rien !

dofus-image

Lire la suite

De l’abus des références ?

Cet article est largement inspiré de mes propres expériences en tant que rôliste et animateur, et témoigne de mon point de vue : c'est un ensemble d'avis, pas de réalités indiscutables.

gallery_all_200_200

Ce qui frappe aux yeux, alors qu’on a à peine lancé le jeu, c’est le nombre de clins d’œil qui peuplent Dofus dans tous ses recoins. Calembours plus ou moins habiles, ils invitent le joueur à explorer un univers un peu décalé, ironiquement loufoque. Assurément, on est en droit de penser que les concepteurs de Dofus ont plus été intéressés au départ à l’idée de créer un jeu que d‘écrire un background très sérieux et central, et ces multiples références pourraient être perçues comme autant de solutions de facilité pour tisser un univers composite plus facile à appréhender pour le concepteur comme pour le joueur.

Tous ces jeux de mots ont dû participer au succès que connût Dofus il y a bien une décennie maintenant, et dont nous pourrions nous montrer nostalgiques aujourd’hui. Mais si à son apogée ces clins d’œils restaient discrets et étaient englobés dans un univers d’une originalité étonnante à tous points de vue, force est de constater que le déclin que connaît le jeu depuis quelques années s’accompagne aussi d’un perceptible manque d’inspiration : une à une, les extensions ne s’avèrent n’être rien de plus que des copies conformes ou, au mieux, des compilations d’univers existant déjà (Saharach par exemple : Dune, Star Wars, Mad Max, les western…) : dépassant le clin d’œil habile, nous sommes là dans la ré-adaptation lourdingue, la dernière extension réellement originale pouvant être celle de Frigost.

Mais puisque nous ne sommes pas là pour critiquer la politique d’Ankama, cette question des clins d’œils et références peut aussi s’étendre à l’ensemble de la communauté rôliste, puisque celle-ci créé également, à son échelle, un univers étendu à Dofus.

Lire la suite

Les erreurs à éviter (Vol. 2)

Vous avez déjà consulté le premier article sur les erreurs à éviter lorsque l’on se lance dans du RP en jeu ? Fort bien, voici un second volume qui recense de nouvelles petites « erreurs ». Encore une fois, il s’agit là d’un recensement non exhaustif et surtout subjectif. Certains pourront trouver les éléments énoncés à côté de la plaque, ou iront au contraire plus loin dans leur vision du « bon » RP. N’hésitez pas à utiliser la partie « Commentaires » pour débattre de ces éventualités !

maintenance-dofus1-jpg

Lire la suite

RP et animation : les protagonistes

Le jeu de rôle a ses adeptes, mais parmi eux, nous pouvons discerner plusieurs rôles, plusieurs qualifications. Equipe d’animation, Sadeurs, background, Shariva, ces noms ne sont pas forcément familiers à l’ensemble de la communauté. Afin de permettre aux novices d’y voir un peu plus clair, faisons un bref tour d’horizon de tous les protagonistes du jeu de rôle et de l’animation douzienne. Qui décide ? Qui applique ? Qui réagit ?

Les Mystères de Lhambadda, organisés par l'équipe d'animation.
Les Mystères de Lhambadda, organisés par l’équipe d’animation.

Lire la suite

A mes amis détracteurs

tracteur-kubota-m9960
Big up Inno’ pour l’image !

Une chose est certaine : le RP ne fait pas l’unanimité. Cette évidence étant soulevée, il nous faut tout de même différencier plusieurs catégories de personnes. Il y a celles qui ont tenté sans être convaincues, il y a celles qui, sans l’avoir rejoint, l’ont mal vécu, il y a celles encore que le faux aspect élitiste rebute… Et puis il y a la dernière catégorie, celle de ces personnes qui, probablement par effet de mode ou, plus grave, par stupidité aiguë, ont décidé de matraquer tout rôliste de passage, lui affublant des noms d’oiseaux dignes de l’imagination d’un gamin de trois ans. Bon, allez, deux ans et demi, c’est triste pour le gamin tout de même…

Ah, ce besoin d’être reconnu et de s’en prendre à une cible prédéfinie avec des arguments toujours plus recherchés les uns que les autres, quel bonheur après tout ! On se sent pousser des ailes face à des personnes… que dis-je… ces animaux qui croient dur comme fer que le Monde des Douze est réel et le prennent pour une seconde vie ? Et bientôt, ce seront d’ailleurs ces mêmes rôlistes qui prendront les armes pour saccager des villes entières et ainsi lancer la révolte RP ! Propager Ebola ne leur aura pas suffi à ces enfoirés de rôlistes (car ils en sont évidemment responsables), il faut qu’ils viennent nous envahir dans un jeu vidéo. Non mais sérieusement, quelle place devrait avoir le RP dans un MMORPG ? Sous prétexte que ces deux lettres apparaissent dans l’acronyme correspondant -et en plus, par un hasard grandiose, désignent exactement les mêmes termes-, alors voilà qu’on se sent obligé de le faire. Non mais franchement, quelle bande de sans-gênes.

Et regardez comme ils influent sur le contenu et prennent en otage les responsables des mises à jour. C’est évidemment à cause d’eux que nous devons affronter des hordes de quêtes et d’histoires à en crever avant d’accéder au graal suprême, et pour autant, ils en demandent encore. Voyez pourtant tout ce qu’on a fait pour eux ! Il y a des Sadeurs, un manoir, un peu de background… C’est énorme comparé à tout ce qui est arrivé en jeu à côté !

.
..

Je crois que j’ai fait le tour ?

Je sais pertinemment que les trois quarts des personnes que je vise n’auront même pas l’intention de venir lire ces lignes, et que les rares qui s’y aventureront se diront probablement « De toute manière, ça s’appelle RP Dofus, c’est forcément un truc de gay wesh ! »…

Pour autant, j’aimerais que l’on m’aide réellement à comprendre ce défouloir contre des rôlistes, sans pour autant avoir à me montrer aussi agressif et puérils que les chiens se jetant sur l’os à ronger qui vient subitement d’apparaître.

Il suffit de prendre des événements populaires pour se rendre compte de cela : zombie walk et halloween, pour ne citer que les derniers auxquels j’ai pu assister. Dans ces fêtes, on voit des gens se déguiser, profiter et surtout, jouer un rôle ! Ca s’appelle du Role Play ! EH OUAIS MON POTE ! Alors pourquoi, par les Douze et leurs dévergondé(e)s, est-ce que faire ce genre de choses dans un jeu vidéo deviendrait un crime passible du lynchage public ?

M’enfin, je sens que je me fatigue à aligner des mots sur un article, et qu’à la seconde où il sortira, les « Rageux », « XD », « Oh putain, du RP » vont encore pleuvoir sur ma personne. Je n’en ai rien à faire, qu’ils s’amusent et continuent à tenter de se forger une personnalité : il est devenu tellement plus facile dans nos jours de devenir célèbre en enfonçant des personnes plus bas que terre plutôt que de se sortir les doigts de cette caverne sombre et humide pour enfin faire bouger les choses.

On choisit son mode de jeu comme son mode de vie. J’ai choisi le RP là où d’autres ont préféré la connerie.