Voyager bien équipé

Imaginons la scène : deux personnages discutent devant le Manoir Lhambadda. Le premier observe l’autre, et s’avoue impressionné par le chapeau que porte son ami. Celui-ci, généreux, propose alors à cet admirateur d’essayer son couvre-chef. Problème : le personnage du premier joueur ne possède pas le niveau pour l’équiper ! Voilà bien un des nombreux problèmes que peuvent apporter les équipements : quel sens peut avoir le niveau dans le port d’un chapeau, d’une cape, d’une amulette ou d’une paire de dagues ? De leur équipement à leurs bonus, le rôliste peut se trouver bien embêté lorsqu’il s’agit d’en parler..

chapeau

L’art de faire semblant

Retournons à la scène du début. Le second joueur vient d’ôter le chapeau de son personnage, lequel se trouve tête nu et le tend au premier. Notez tout d’abord que l’échange, de manière rôliste, n’a pas besoin de passer par l’interface d’échange, pur outil de game design. Certes, pour qu’il apparaisse vraiment sur la tête du deuxième personnage, il faudra passer par là, mais cette étape n’est pas à prendre en considération d’un point de vue RP. Il suffit ainsi pour le second personnage de « tendre la main et offrir le chapeau » et au premier de « se saisir dudit chapeau » pour que l’objet passe d’une main à l’autre.

Il en est de même pour l’essayage. Rappelons tout d’abord que l’apparence de votre avatar n’est pas forcément fidèle à l’apparence réelle du personnage que vous incarnez. C’est un concept assez difficile à appréhender, et il est conseillé de recourir à ce procédé dans de moindres mesures : couleurs des yeux, cicatrices, rides… Toutefois, de la même manière que le visage de votre personnage peut être tuméfié sans que cela ne transparaisse sur votre avatar, le chapeau que vous mettez peut également ne pas se voir. Bon, d’accord, avouons que ce n’est pas tout à fait naturel, mais c’est envisageable. Préférez prévenir votre interlocuteur que vous faites cela par exemple pour des raisons de niveau en HRP, surtout si celui-ci est encore novice en la matière.

L’art de trouver des excuses

Toutefois, vous pouvez très bien imaginer diverses autres raisons qui vous empêcheraient d’équiper l’objet que l’on vous tend. On vous demande d’essayer un casque ? Quel dommage que cette si belle pièce ne soit pas à la bonne taille… On vous confie un montilier que vous ne pouvez monter ? C’est parce que la bête est agressive n’est pas très à l’aise avec vous (ou inversement) et que vous ne parvenez à la calmer. On vous donne une belle cape de laine ? Vos allergies à cette matière vous suggèrent que c’est une mauvaise idée.

Il faut toutefois être prudent avec ce genre d’excuses, car elles peuvent modifier votre background en profondeur, plus que vous ne le souhaitiez. C’est le cas de la dernière proposition, puisque vous venez d’ajouter une allergie à votre personnage. De la même manière, on peut entrer dans un RP forcé plus ou moins évident : s’il est visible dans le cas où le second personnage venait à visser le chapeau sur la tête du premier, il l’est beaucoup moins dans certains cas, comme celui du montilier déjà évoqué. Si vous décrétez que la bête est agressive à votre égard, vous forcez son RP, et indirectement, celui de son propriétaire, qui l’aura forcément mal dressé. Le mieux ici est de rester dans la suggestion, de transcrire les impressions et émotions de votre propre personnage .

L’art d’ignorer certains détails

« Prends cette coiffe du prespic, elle te rendra plus sage », Mulapex, De Frigost et ses champs de glace, Oct 646, Editions Grobil

Comment une pièce de vêtement peut rendre quelqu’un « plus sage » ? Ou plus intelligent, plus fort, plus chanceux ? Il semble évident que l’utilisation des caractéristiques des divers équipements n’est pas toujours une bonne idée.

Dans le meilleur des cas, on pourra évoquer la brise quadramentale ou la forgemagie : les équipements sont imprégnés de magie à l’aide de diverses runes aux effets spectaculaires. Toutefois, la transcription de l’essence du feu en intelligence n’est pas évidente.

On pourra toujours dire qu’un anneau semble de meilleure facture qu’un autre, ou que la magie qui se dégage de telle cape est supérieure à une deuxième. Cependant, il serait malvenu de vouloir quantifier cette énergie, comme toute caractéristique du jeu d’ailleurs… à mois d’avoir un détecteur de puissance sur votre oeil qui vous permettra d’analyser les objets et les personnes, et qui, lorsque vous trouverez la perle rare, vous fera vous écrier « It’s over 9000 ! ».

En bref, les caractéristiques sont surtout un outil de GamePlay dont il vaut mieux se passer lors de scènes RP, afin de s’éviter d’interminables maux de crânes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s