Monnaie monnaie monnaie

i_have_money____by_mephiles99

Qu’il s’agisse de payer sa bière à la taverne du coin, de songer à investir dans l’immobilier bontarien, de rembourser ses emprunts, ou de recevoir sa solde de mercenaire, la question se pose : quelle est la valeur du kama ? Comme de nombreux autres sujets, l’idée d’associer une certaine valeur au kama est peu creusée, car elle divise les interprétations. Cela peut aboutir à une non-utilisation du concept de valeur en RP, et donc à prendre soin de ne chiffrer aucune transaction (on donne une « bourse de kamas » plutôt que « 5 000 kamas »). Ce qui est plutôt dommage, car l’argent est une composante importante d’un background vivant. Nous allons donc essayer de débroussailler le concept, et de donner des pistes possibles à suivre.

Dans un premier temps, il convient de bien cerner la problématique dont il est question. Si on n’associe pas de valeur au kama, un personnage ne peut pas réellement savoir ce qu’il peut acheter avec 5 000 kamas par exemple : est-ce une somme importante ? Cela lui permet-il d’acquérir l’épée dont il rêve ? Peut-il manger à sa faim pendant une semaine avec cette somme ? Eh bien… on ne sait pas ! Le problème peut être inversé : combien coûte une bière ? Une maison ? Une dragodinde ? Un navire ? Les services d’une fille de joie de Madrestam ?

On se rend compte assez rapidement qu’il n’est pas viable sur le long terme de donner des prix presque au hasard, car non seulement on va les oublier, mais ils risquent très certainement d’être différents de ceux de notre voisin rôliste. Si pour l’un une bière coûte 3 kamas, et pour l’autre elle en coûte 40, il y a un souci. Dès lors, on voit que pour répondre à cette problématique de valeur, il faut trouver un système qui puisse s’appliquer à tout un groupe de rôlistes, afin que chacun puisse s’appuyer sur le même référentiel. Or qui songe à un tel système doit songer à un système le plus simple possible : compréhensible rapidement et efficacement.

Globalement, il existe trois systèmes de valeur que nous connaissons plus ou moins bien en tant que joueurs de Dofus : la valeur du Background (les prix des objets en vente par les PNJ), la valeur économique (le prix des objets en vente aux HDV), et la valeur réelle (l’euro).

La valeur du Background : elle se manifeste par tous les prix qui sont inscrits dans l’argile du Background, qu’il s’agisse de ceux visibles en jeu chez les PNJ, mais aussi sur les différents supports graphiques de l’univers du monde des Douze (illustrations, manga, etc.). C’est le système le plus authentique puisqu’il se rapproche de l’idée de valeur qui a été imaginée par les concepteurs du BG. Cela étant, c’est le système que l’on connait le moins en tant que joueurs, car les informations sont très éparpillées, elles peuvent être amenées à changer, et nous n’avons pas souvent l’occasion de les rencontrer.

La valeur économique : elle est constituée par tous les prix qui sont pratiqués par les joueurs, selon l’offre et la demande des objets, équipements, ou des maisons par exemple. C’est un système que l’on connaît plutôt bien, mais certainement pas de manière parfaite, car tout le monde ne passe pas son temps dans tous les HDV pour suivre l’évolution des prix. Néanmoins, ce système est justement très intéressant dans le sens où il est dynamique : les prix peuvent varier selon différents événements (qui sont HRP pour la grande majorité, mais qui peuvent sans difficulté se traduire en RP).

La valeur réelle : il s’agit tout simplement de l’idée que nous nous faisons de la valeur d’un euro (ou d’un franc suisse pour nos amis helvètes, ou encore d’un dollar canadien pour nos amis québécois !), elle est la plus aboutie, car c’est un système dans lequel nous baignons quotidiennement, nous pouvons sans trop de mal chiffrer à peu près tout et n’importe quoi dans un ordre d’idée raisonnable. Ce système est intéressant dans le sens où il permet une comparaison : en traduisant tout en euros on peut savoir si c’est « beaucoup » ou « pas cher ».

À partir de ces trois systèmes de base, on peut envisager plusieurs solutions concrètes pour se faire une idée de la valeur du kama :

PARITÉ EURO KAMA ; l’idée c’est de se donner une parité entre l’euro et le kama (1 kama = X euros). Ça nous permet de réaliser des estimations très rapidement, car la valeur de l’euro est celle que nous connaissons le mieux, et la plupart du temps, la question se pose en RP de manière très soudaine, on n’a pas le temps de réfléchir. Pour pousser le vice de la simplification, on peut dire que 1 kama = 1 euro, ainsi il n’y a même pas d’opération de conversion à effectuer. Quel est le prix d’une bière ? 4 kamas. Quel est le prix d’une maison à Astrub ? 500 000 kamas.  Combien me coûte un voyage en diligence jusqu’à Bonta ? 80 kamas. Combien pour me faire escorter par un mercenaire jusqu’à Crocabulia ? 5 000 kamas. Combien est-ce que je gagne par mois en tant que cordonnier ? 1 500 kamas. Tout devient d’une déconcertante facilité. Bien entendu, tout cela reste des estimations, mais c’est déjà beaucoup mieux que rien.

INDEXATION SUR UN BIEN BASIQUE ; un autre système pourrait être d’indexer les échanges sur un bien dont la valeur est très bien connue par tout le monde (cela n’est pas sans rappeler l’indice Big Mac qui permet de mesurer le pouvoir d’achat des différents pays du monde). Soit un bien dont le prix est fixé par le Background (une bière = 40 kamas par exemple), soit un bien qui est sur le marché des HDV (le prix d’un pain complet). Ensuite le jeu va consister à tout traduire en fonction de ce bien, comme si l’on faisait du troc : « 4 000 kamas pour votre épée ? Ouais ça me fait 100 bières, ça me paraît cohérent. »

En réalité on se rend compte que ce dernier système s’appuie quand même sur le système de valeur de l’euro (dont on ne peut, instinctivement, pas se détacher), car il devient difficile de se représenter la valeur de grandes quantités de biens (1 000 bières ? 10 000 bières ? 100 000 bières ?), même basiques, alors que nous savons très bien le faire avec des euros, car nous y sommes confrontés tous les jours. Donc on finit par traduire : « 100 bières ça me fait à peu près 400 €… ouais c’est pas trop cher pour une épée de cette qualité ! » ; au final nous avons juste appliqué la parité 10 kamas = 1 euro ! Dans ces conditions, on en déduit donc que le prix des biens basiques peut servir de base pour trouver une parité en harmonie avec le BG.

C’est exactement le système que nous avons adopté avec la Main du Valet Noir : nous partons du principe que 10 kamas = 1 euro, ainsi nous avons juste à enlever un chiffre pour avoir une idée de la valeur en euros. Par exemple nous avons acheté une taverne (murs et fonds de commerce) pour 12 000 000 de kamas, soit 1 200 000 €, ce qui est tout à fait cohérent avec la valeur de tels biens dans notre monde. Dès lors, avoir défini un système de valeur nous permet de chiffrer beaucoup de choses en RP, ce qui est pour le meilleur, car nous pouvons réellement négocier les prix pour un contrat par exemple, nous pouvons réagir face à un prix manifestement abusif ou dérisoire. Choses qui sont tout à fait impossibles si on n’a pas défini de système de valeur cohérent.

Par ailleurs, l’idée d’un système est totalement souple, car on peut sans mal intégrer la dimension dynamique des prix économiques du serveur sur lequel on se trouve, tout en conservant l’idée de parité avec l’euro on peut dire que certains biens ou certaines ressources ont une tendance à la hausse ou à la baisse, et tenter d’expliquer ces variations en RP.

Cependant, ces pistes sont celles qui me sont naturellement venues à l’esprit, mais j’imagine qu’il est certainement possible de trouver d’autres manières d’appréhender la question. Car il n’y a pas une seule bonne réponse, bien au contraire, c’est à chaque groupe de rôliste de trouver celle qui lui convient le mieux (même si, en l’occurrence, ça peut poser des problèmes lorsque plusieurs groupes se rencontrent !). N’hésitez donc pas à faire part de vos idées sur le sujet !

Publicités

3 commentaires sur “Monnaie monnaie monnaie

  1. Après, la comparaison avec notre réalité a de nombreuses limites. Encore une fois, on peut s’appuyer sur l’histoire pour s’aider un peu ! (au moins conceptuellement)

    Quand on remonte dans le temps, on se rend assez rapidement compte qu’il est simplement impossible de comparer la valeur des biens, services et revenus d’une époque avec la notre. Plusieurs éléments l’empêchent : déjà, la façon dont appréhende l’argent. Très simplement : à quoi sert-il ? De nos jours, on s’en sert pour payer à manger, un logement, des impôts, mais aussi des loisirs (immensément plus nombreux qu’il y a ne serait-ce 100 ans), une très grande quantité de biens de consommation qui n’existaient pas forcément à l’époque (avant l’époque industrielle, en soi, on en achetait presque pas… et encore, c’est surtout à partir du XXIe qu’on en achète massivement… plongez-vous dans les naturalistes du XIXe tenez, pour comparer ! ), en plus des transports et de tout un tas de frais plus ou moins obligatoires qui n’existaient pas avant (et qui pèsent très lourd : électricité, eau courante [à l’époque romaine, ça existait, certes], téléphone, internet, télévision, assurances multiples et variées, mutuelles etc etc etc…). D’un autre côté, pour minimiser l’impact de toutes ces dépenses obligatoires, maintenir un niveau de vie convenable aux citoyens sans faire grimper les salaires, nous recevons aujourd’hui une multitude d’aides sociales… ce qui était beaucoup moins le cas dans le temps ! (même si elles sont toujours existé, plus ou moins)

    Or, tous ces éléments modifient considérablement la perception de la valeur des choses, et les valeurs comparées des biens, services et revenus entre eux.

    C’est aussi pour ça qu’on peut laisser, à mon sens, une certaine marge d’ « incohérence » vis-à-vis de Dofus. Peut-être que l’immobilier est particulièrement cher dans le Monde des Douze ? Mais que la bière est quasi-donnée ?

    Cela dit, si d’un côté la bière à 40K nous arrange bien, y’a quelques mois elle n’était qu’à 3 ou 4 kamas, ce qui rendait d’ailleurs son prix beaucoup plus cohérent par rapport aux autres objets en vente par les PNJ (et encore…). Mais on se serait tout de même demandé si un kama aurait valu un euro, au vu du prix exorbitant des maisons ou autres objets par exemple… (bien que les maisons ne soient qu’à 1M ~ au prix de départ)

    Bon, y trouver une quelconque cohérence serait de toute façon impossible, comme d’habitude avec Ankama. Mais dans leurs dialogues, les PNJ laissent entendre que quelques milliers de K, c’est déjà beaucoup…

    Bref : la hausse du prix de la bière a foutu le merdier dans le BG. BRAVO !

    • On sous-estime l’impact de la hausse du prix de la bière. Heureusement, certains restaurateurs restent généreux. Connaissez-vous Bol Pokuz ? Vous le trouverez en [-2,-1], et s l’on en croit la carte affichée au mur, le burger est à 4 kamas, le cocktail vous en coûtera 3, et la bière seulement 2 !

      Certes, il n’en vend pas lui-même directement (je parle là d’interaction directe en jeu), mais il propose tout de même une fiole de pandapilier pour un seul petit kama. A côté, le carré de chocolat noir en coûte 200. Et j’ai un doute sur la cohérence d’avoir une tablette entière pour le même prix que 5 ou 100 bières, selon le référentiel (à moins que ce ne soit un très gros carré de chocolat.)

      Et on peut aller plus loin, en mentionnant le lailait à 4 kamas ou la pizza au boudin de boufmouth à 10 kamas.

      Bref, comparé à notre système monétaire réel, la valeur du kama n’est pas la même (d’un point de vue comparatif), et la raison est simple : c’est un souci de gameplay ! La bière est en effet passée à 40 kamas car son prix autrefois la rendait plus avantageuse que les consommables fabriqués par les boulangers, alchimistes et consorts. De par cette adaptation au gameplay plus qu’au roleplay, elle me semble donc mal adaptée pour établir un indice Big Mac ou une référence pour calculer un prix.

      Et encore, messieurs dames, je ne parle pas des monnaies alternatives comme les kamas de glace ! C’est un monde, moi j’vous le dis !

      • Au sujet du chocolat, notre Lessa suggérait que son prix exorbitant était dû au fait qu’il n’y ait qu’une chocolaterie (ou presque) dans le Monde des Douze… Ce qu’affirme son propriétaire en jeu.

        Bon, je comprends pourquoi ils ont monté le prix des bières du coup… xD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s